hr gb de it es fr

Les truites à la polente

Ingrédients pour les truites à la polente: 4 truites, 100 à 150 g de polenta, 2 cl de l'huile de soja, 3 oignons, 1/2 bouquet de persil, sel. Ah j'ai aimé bien cette nouvelle recette parce que je n'ai jamais goûté ce plat. Et les truites à la polenta, l'idée m'a vraiment enchantée! Vous le faites ainsi. Tout d'abord il faut nettoyer les truites et les passer dans la polenta, comme vous faites normalement avec la farine. Faites chauffer 2 cl de l'huile dans une poêle. Mettez les truites dans la poêle et laissez cuire au feu plus fort pour que la peau devienne dorée et croquante. Généralement faut-il les tourner trois fois avant qu'elles soient prêtes.

Mettez dans l'huile qui reste dans la poêle les trois oignons hachés et le persil.  Faites revenir  et puis mouillez la truite frite. On peut servir ce plat avec des pommes de terre cuites ou des légumes de saison. On peut aussi mettre la polenta cuite dans un moule pour qu'elle aie une belle forme. Le savant Medo ajoute qu'il faut mouiller le plat ou terrine avant d'y mettre la polenta chaude pour qu'elle ne se colle pas.  

Mais il ne s'agit seulement de l'expérience, il faut aussi aimer la cuisine.

Si on ne fait constamment attention  au four, le plat ne va pas être bon. La cuisine est une affaire délicate, c'est comme le soin pour une femme ou des fleurs. Il faut veiller tout le temps et être près du four. Il faut toujours remuer,  tourner, ajouter quelque chose parce qu'on oublie quelque fois ce qu'on a déjà mis dans le plat et il faut le goûter un peu. C'est pourquoi  tous les chefs les plus grandes sont des hommes, bien qu'il faut aussi reconnaître les femmes, comme par exemple notre Mare – dit Medo.

Oh la la, comment est-ce que se sent le pauvre qui faut veiller constamment au four parce qu'il est chef, et puis, quand il vient chez soi, faire le même avec sa femme – conclut l'équipe de Medo. Je ne connais pas votre situation domestique, mais moi, je me sens très heureuse quand mon mari veille à moi...et je suis encore plus heureuse quand il veille au four. Il existe trois types de truite dans notre Jadro – la nôtre, solinienne, californienne et la truite de ruisseau, dit Medo. La solinienne vit dans les remous, alors qu'elle se cache dans les places où le fleuve entre dans la mer. C'est pourquoi on peut la pêcher normalement près de la cascade et près du moulin de Ponko, si on habite au centre de la ville. Mais, dit Medo, ce n'était pas facile à faire parce que la légende du fleuve, le feu Mijo Bezer qui habitait dans l'immeuble voisin de Gašpić, gardait les poissons et chassait les braconniers, alors que nous, jeunes que nous étions, échappions et nous nous jetions de toutes côtés, même dans le Fleuve s'il était nécessaire.

Du livre de cuisine ''Quoi cuirai-je aujourd'hui?'' – les notes de la cuisine de Medo

Texte: Mia Sesartić, Recettes: Zoran Kljaković Gašpić - Medo